Estragon • Artemisia dracunculus • Famille des Astéracées

Originaire des steppes de I’Asie centrale, l’ESTRAGON était déjà connu de Dioscoride sous le nom d' »herbe aux dragons ». Avicenne rapporte que l’ESTRAGON était très utilisé par les peuples arabes contre les morsures de serpents, la peste et le choléra. Ramené par les Croisés en Europe, il apparaît en France à la Renaissance : I’Herbe au dragon deviendra le ‘Targon », puis ESTRAGON, en français, et « Tarragon », en anglais.

Très utilisée dans l’alimentation, comme assaisonnement dans les salades, cette haute plante herbacée, de 80 cm, est essentiellement cultivée dans les potagers. La reproduction se fait principalement par division des touffes, car la plante ne fleurit que rarement dans nos régions. Les feuilles fines, alternes, lancéolées, libèrent, après
froissement, une odeur caractéristique et très aromatique.

L’huile essentielle est extraite par distillation, par entrainement à la vapeur d’eau ; le rendement est moyen : il faut 100 kg de feuilles d’ESTRAGON pour obtenir 1/2 litte d’huile essentielle.

COMPOSITION

Cette huile essentielle est riche en éthers, essentiellementle clwvicol méthyléther (plus de 70 Vo), ou estragol, que I’on trouve également dans I’huile essentielle de Basilic tropical. Néanmoins, la présence d’autres composés aromatiques, corlme les coumarines (aesculetine) et les méthoxycoumarines (hermiarine,scopolétine, scoparone)
apportent beaucoup de nuances et de finesse à cette huile essentielle, très fluide.

  • PROPRIÉTÉS
  • • Antispasmodique puissant à tropisme musculaire et neurotrope
    • Anti-virale.
    • Anti-allergique.
    • Anti-inflammatoire.
    • Stomachique, apérative,
    carminative et anti-fermentaire.
  • INDICATIONS
  • Douleur menstruelles,
    Spasmes gynécologiques.
    Spasmophilie (crises).
    Hoquet
    Asthme allergique (crise aiguë).
    Crampes musculaires.

    Hépatites virales (en association avec :
    Daucus carota, Ledum groenlandicum …)

    Flatulences, colite iflammatoire et spasmodique, nausées et vomissements.

  • UTILISATION
  • Voie orale
    sous forme de capsules huileuses ou dilution de 5 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale d’Onagre ou d’Olive.

    Voie externe
    en dilution jusqu’à 20% dans huile végétale de Noisette …

Une huile essentielle majeure, faite pour le quotidien :
– si vous êtes pris d’un hoquet,
– si vous souffrez d’une digestion pénible
– ou si vous êtes surpris par une crise aiguë de rhume des foins (respirer quelques gouttes placées sur un mouchoir).

Elle peut aussi vous aider à vous libérer des évènements « non digérés », en tonifiant le mental.

Bien que très peu toxique, on déconseillera son utilisation dans les trois premiers mois de la grossesse et chez les jeunes enfants.

À l’état pur, une irritation cutanée est possible, surtout lors d’une utilisation prolongée.